Élaborer des stratégies de logement supervisé abordable pour les aînés

July 29, 2019 Joule inc.

Même si les aînés sont de plus en plus nombreux au Canada, ils restent mal servis par le système de santé. Qu’à cela ne tienne! Il existe un organisme qui sait qu’il faut un village pour prendre soin de cette population. Découvrez comment il utilise l’innovation pour combler les lacunes du système. (balado offert en anglais)

Dans cet épisode de Boldly, le Dr John Joanisse s’entretient avec la Dre Clare Liddy et Amy Porteous de Bruyère. Ensemble, ils traitent des difficultés dans les soins aux aînés et des initiatives par lesquelles ils entendent les surmonter : le service de consultation électronique BASE de Champlain et le Village Bruyère.

Amy Porteous et la Dre Liddy expliquent ce qui a mené à l’élaboration d’un nouveau modèle de soins, le Village Bruyère, pour mieux répondre aux besoins de la population âgée grandissante. Leur cheval de bataille : l’accessibilité financière aux soins et l’établissement d’une communauté dont la priorité est la qualité de vie.

La Dre Liddy, médecin de famille s’intéressant aux changements à l’échelle systémique, parle aussi d’une autre initiative lancée dans le cadre d’une étude et qui connaît beaucoup de succès : le service de consultation électronique. Ce service aide les médecins de famille comme la Dre Liddy à obtenir les conseils de spécialistes par voie électronique et ainsi à éviter les visites inutiles, qui souvent nécessitent une attente interminable et qui posent problème aux aînés en ce qui a trait aux déplacements.

En quoi ces initiatives se démarquent-elles? Écoutez le balado pour le découvrir.

tweetable: « Nous avons constaté un véritable manque de logement supervisé abordable en ville pour les personnes âgées. »

Principaux points à retenir

Qu’est-ce que le Village Bruyère et qu’est-ce qui en fait une initiative novatrice?

  • L’initiative a été mise en place pour répondre à un véritable besoin de réformer les soins aux aînés au Canada.
  • Parmi les difficultés, notons la question de l’accessibilité financière, les longues listes d’attente et le peu d’options financées par le système public de santé.
  • Situé à Ottawa, le Village Bruyère est une communauté d’aînés située dans un environnement bilingue et disposant d’une variété de modes d’habitation, de services et de mesures de soutien, allant de l’autonomie fonctionnelle aux soins de longue durée.
  • Le niveau de soins et de services peut changer selon les besoins.
tweetable: « Il existe beaucoup d’options pour les personnes qui ont la capacité de payer. »

Comment la solitude affecte-t-elle les personnes âgées?

  • Toutes les personnes ont besoin d’interactions sociales, et, pour beaucoup d’aînés, ce besoin n’est pas facile à combler.
  • La socialisation et la participation sont deux grandes priorités au Village.
  • Les résidents disposent de nombreux espaces communs : un endroit pour jouer aux cartes et à d’autres jeux, un bistro, une cuisine, une salle de conditionnement physique, une salle communautaire, etc.
tweetable: « L’un des mandats de notre organisme est la défense de la population canadienne vieillissante, une cause qui avait été délaissée jusqu’à présent. »

Quels types de services le Village offre-t-il?

  • Les résidents ont accès à un service d’urgence en tout temps.
  • Ils peuvent aussi compter sur des préposés aux services de soutien à la personne et des travailleurs de soutien au développement.
tweetable: « Beaucoup de gens sont appelés à vivre très vieux, et ce ne sera pas au détriment de leur qualité de vie. »

Quels sont les avantages financiers?

  • Le coût des soins en milieu hospitalier s’élève à environ 1 000 $ par jour.
  • Dans les établissements de réadaptation, la facture oscille entre 550 $ et 650 $ par jour.
  • Dans la plupart des établissements de soins de longue durée, on parle de 150 $ à 175 $ par jour.
  • Les personnes qui vivent au Village disposent de services d’assistance pour la modique somme de 55 $ par jour.
  • Sur le plan économique, il est logique d’aider les gens au bon endroit, au bon moment.
tweetable: « On peut aborder la question sous un angle financier : il est tout à fait logique de soigner les gens au bon endroit, au bon moment. »

Passons maintenant aux consultations électroniques. De quoi s’agit-il?

  • La Dre Liddy a mis de l’avant le service de consultation électronique comme solution à la longueur des temps d’attente pour des services spécialisés.
  • Les médecins de famille peuvent ainsi obtenir rapidement les conseils de spécialistes par voie électronique.
  • Le service utilise un portail en ligne sécurisé dans lequel les médecins peuvent poser des questions et téléverser des vidéos, des images et des documents issus de dossiers médicaux.
  • Des spécialistes leur donnent ensuite des conseils adaptés au cas particulier de leur patient. Le processus prend en moyenne deux jours ou moins, ce qui en fait un moyen de communication particulièrement rapide.
  • Au bout du compte, peu de gens ont véritablement besoin de consulter un spécialiste en personne, ce qui permet de gagner du temps et d’éviter la corvée des déplacements.
  • Ce service ne se cantonne pas aux soins de longue durée.
tweetable: « Nous visions vraiment l’amélioration de l’efficience. Nous avons réussi à remplacer jusqu’à 40 % des visites en personne grâce à cet outil… »

Comment le projet d’étude initial a-t-il pu se rendre aussi loin?

  • La Dre Liddy a pu lancer le projet grâce à une subvention à l’innovation reçue en 2009.
  • L’Institut de recherche Bruyère a continué d’apporter son appui au projet.
  • Le projet a pris de l’ampleur à la lumière de résultats préliminaires prometteurs.
  • Il fait maintenant l’objet de partenariats visant sa diffusion et son déploiement.
tweetable: « Je crois que le système a besoin d’adopter toutes sortes de solutions pour surmonter les difficultés relatives aux autres niveaux de soins. »

Ressources recommandées

Ces médecins qui font la différence au volet francophone : À la rencontre du Dr John Joanisse, un article au sujet du Dr Joanisse.

Not your great-grandma's nursing home: Innovations in seniors' living, un article du Ottawa Citizen à propos du Village Bruyère.

Liddy and Keely: Let's get good health-care ideas beyond the 'pilot' phase, un article du Ottawa Citizen  au sujet de la Dre Clare Liddy.

Laughing over spilled Jell-O : a radical prescription for loneliness in seniors, un balado de la série White Coat, Black Art, de la CBC, sur les stratégies envisageables pour contrer la solitude.

A made-in-Ottawa solution to get around long wait times to see medical specialists, un article du Ottawa Citizen sur les consultations électroniques.

Dre Clare Liddy : Accès plus rapide des aînés aux spécialistes, un article de l’AMC sur les consultations électroniques.

Intégrer les soins virtuels dans un milieu de travail, un article de Boldly.

 

Ne ratez jamais un épisode! Inscrivez-vous sur SoundCloud, iTunes ou Spotify.

Vous vous considérez comme un vecteur d’innovation? Vous avez une idée audacieuse à partager? Nous aimerions beaucoup entendre votre histoire. Écrivez-nous à infojoule@amc.ca pour présenter vos réflexions dans un prochain balado.

 

Les participants aux balados s’expriment à titre personnel, et leurs opinions ne reflètent en rien celles de l’Association médicale canadienne et de ses filiales, y compris Joule. Joule n’appuie pas les points de vue, produits, services, associations, entreprises ou industries mentionnés dans ces balados.

À propos de l’auteur

Joule inc.

Joule, une filiale de l’AMC, est au cœur de l’écosystème d’innovation en soins de santé du Canada. Grâce à ses relations clés avec les acteurs du système, elle trouve, sélectionne et crée des solutions numériques. Elle favorise l’adoption d’innovations numériques qui ont le potentiel d’améliorer l’accès aux soins de santé pour toute la population canadienne.

Twitter LinkedIn Consulter le site Web Plus de contenu par Joule inc.
Précédent
Ça prend du cran!
Ça prend du cran!

L’innovation ne découle pas toujours d’un éclair de génie. Le processus est souvent semé d’embûches et il f...

Prochain
Le leadership et l’établissement de meilleures relations commencent par la conscience de soi
Le leadership et l’établissement de meilleures relations commencent par la conscience de soi

Selon la Dre Theresa Eliasson, de l’Alberta, « L’amélioration de la conscience de soi met en valeur nos tal...

Vous vous considérez comme un vecteur d’innovation ou de leadership? Vous avez une idée audacieuse à partager?

Écrivez-nous