5 lectures incontournables sur l’intelligence artificielle pour les médecins

Nous nous émerveillons devant tous les petits miracles de la médecine moderne, mais notre système de santé est toujours dépendant du papier et des télécopieurs, qui deviennent de plus en plus archaïques.

Or, l’intelligence artificielle (IA) nous promet de soulager les médecins des tâches mieux effectuées par automatisation. Nous présentons ici un aperçu des effets actuels de l’IA sur les soins de santé primaires et les principaux intervenants du domaine. Il est clair pour nous que l’IA transforme déjà la profession médicale, pour le meilleur ou pour le pire, et que cette transformation prendra de l’ampleur de façon exponentielle.
 

Could A.I. Turn The Tables On The Physician Burnout Epidemic?

The Medical Futurist (2019)

L’Association médicale mondiale dit que nous faisons face à une pandémie de dépression due au surmenage chez les médecins, et que nous devons penser innovation pour aider les médecins et les patients à se préparer à l’avalanche de changements dans les soins de santé qui nous attend. Selon The Medical Futurist, l’intelligence artificielle devrait se charger de toutes les tâches répétitives et monotones qui ne nécessitent pas de créativité. L’IA peut par exemple classer des courriels par priorité et trouver les études les plus récentes et les plus pertinentes en un clin d’œil (de robot).

Grâce à des outils simples de traitement du langage, le fardeau administratif des médecins sera réduit et nous serons débarrassés de l’une des principales causes d’épuisement professionnel.
 

Artificial Intelligence In Healthcare: Separating Reality From Hype

Robert Pearl, M.D., Forbes (2018)

Le Dr Pearl écrit que le plus grand obstacle à l’utilisation de l’IA dans les soins de santé est la culture médicale qui valorise l’intuition des médecins au-delà des solutions fondées sur les données probantes. Les humains tiennent à leur indépendance et s’y accrochent souvent. Ainsi, cela prendra des années avant qu’ils soient à l’aise avec l’idée qu’un robot regarde par-dessus leur épaule.

Le Dr Pearl constate une progression dans l’adoption de l’IA dans les soins de santé. Il croit également que les patients seraient capables d’utiliser une variété d’outils d’IA pour prendre soin de leur propre santé.
 

AI Can’t Replace Doctors. But It Can Make Them Better

Dr Rahul Parikh, MIT Technology Review (2018)

Ce pédiatre explique que l’IA permettrait de rapprocher les données environnementales et génétiques et les antécédents des patients de façon plus rapide et plus précise qu’il ne peut lui-même le faire. Le Dr Parikh est enthousiaste à l’idée de pouvoir offrir des soins plus personnels à ses patients grâce à une IA qui lui fournirait des renseignements des dossiers médicaux associés aux données quotidiennes sur la pollution de l’air des agences gouvernementales. Cela lui permettrait d’appeler les familles de ses patients directement et de les avertir en cas de risque.
 

A doctor’s hopes for digital medicine

Deep Medicine: How Artificial Intelligence Can Make Healthcare Human Again, critique littéraire, The Economist (2019)

Le Dr Eric Topol, cardiologue et auteur, croit que l’IA sera très utile pour les tâches répétitives sujettes à l’erreur, comme l’examen minutieux des tracés cardiaques pour repérer les anomalies, le tri des images ou la transcription des paroles des médecins dans les dossiers de patients. Selon lui, l’IA mobilisera de grandes quantités de données pour établir le traitement optimal des patients et améliorer l’efficacité du travail.

L’optimisme du Dr Topol est toutefois marqué par sa certitude que les humains superviseront les algorithmes plutôt que d’être remplacés par eux.
 

10 Promising AI Applications in Health Care

Brian Kalis, Matt Collier et Richard Fu, Harvard Business Review (2018)

La Harvard Business Review (HBR) a étudié la valeur de 10 applications prometteuses utilisant l’IA en fonction de la probabilité qu’elles soient adoptées et du potentiel d’économie qu’elles représentent.

Sur le terrain, l’IA permet déjà :

  • d’améliorer l’efficacité de l’analyse d’images grâce à ses fonctions rapides et précises de signalement des anomalies sur les images, que les radiologues peuvent ensuite examiner;
  • de classifier le cancer de la peau aussi bien que les dermatologues;
  • de créer des aides-infirmiers virtuels qui interagissent avec les patients, posent des questions sur leur santé et les dirigent vers le milieu de soin le plus efficace;
  • en chirurgie robotique assistée par IA, d’habiliter les robots à analyser les données pour guider physiquement les instruments du chirurgien durant une intervention; elle peut aussi utiliser des données d’expériences chirurgicales réelles pour guider l’utilisation de nouvelles techniques, ce qui diminue le nombre de complications et d’erreurs, et permet des économies.

La HBR voit aussi une multiplication potentielle des applications utilisant l’IA. Comme il a été démontré que l’IA réduit les erreurs dans les soins de santé, les assureurs étudient déjà l’exploration de données assistée par IA pour déceler les fraudes dans les demandes d’indemnisation.

Le secteur de la santé est bel et bien en train de rattraper la révolution de l’intelligence artificielle, mais il ne faut pas oublier les limites de la technologie. Utiliser l’IA pour faire le travail ingrat permet aux médecins de se concentrer sur ce qu’ils font le mieux : soigner leurs patients. L’intelligence artificielle ne pourra jamais véritablement être dotée de l’humanité qui nous pousse à vouloir guérir nos patients. Le prochain dilemme consiste à savoir si elle pourra « faire semblant » d’être dotée de compassion.

_

Ces documents sont publiés uniquement à titre informatif. Ils ne remplacent en rien un avis médical en bonne et due forme et ne doivent pas être considérés comme des conseils médicaux ou personnels. Les auteurs s’expriment à titre personnel, et leurs opinions ne reflètent pas nécessairement celles de l’Association médicale canadienne et de ses filiales, y compris Joule. L’innovation dirigée par des médecins vous passionne? Écrivez-nous à infojoule@amc.ca.

Précédent
Prenez une grande inspiration… parlons de différends
Prenez une grande inspiration… parlons de différends

Prochain
Les POEM : une source de données probantes et pertinentes axées sur les patients (balado offert en anglais)
Les POEM : une source de données probantes et pertinentes axées sur les patients (balado offert en anglais)

Vous vous considérez comme un vecteur d’innovation ou de leadership? Vous avez une idée audacieuse à partager?

Écrivez-nous