La vraie nature des soins axés sur le patient

Dans un monde médical en constante évolution, deux leaders canadiens du milieu de la santé remettent les patients au cœur des préoccupations, une place qui leur revient de droit – et les résultats sont positifs pour chacun. (balado offert en anglais)

Dans cet épisode de Boldly, nous parlons des soins axés sur le patient avec le Dr Michael Gardam et Judith John, tous deux membres du corps enseignant de l’Institut de leadership des médecins. Nous cherchons à savoir pourquoi ce mouvement est si prometteur en ce qui a trait à l’amélioration des soins de santé au Canada, tant pour les patients que pour les fournisseurs de soins.

De plus en plus, les médecins constatent l’importance d’aller au-delà des symptômes de leurs patients et d’en faire leurs partenaires, dans une relation de compassion.

Nos deux invités ont fait cette constatation, Mme John à titre de patiente nécessitant des soins de longue durée et le Dr Gardam à titre de médecin. Ils enseignent maintenant aux médecins comment tisser ce genre de relations, tant pour faciliter leur travail et améliorer leur efficacité que pour aider les patients à composer avec leur situation dans les journées les plus difficiles.

Écoutez le balado pour découvrir comment adoucir l’expérience de vos patients.

tweetable: « Tout est amplifié pour les patients. Chaque petit geste compte. »

Principaux points à retenir

Pourquoi faut-il miser sur une approche axée sur le patient et non sur autre chose?

  • Mme John croyait que ses collègues à l’hôpital et elle faisaient tout ce qui était en leur pouvoir pour soutenir les patients, jusqu’à ce qu’elle nécessite elle-même des soins de longue durée. C’est alors qu’elle a réalisé que les choses étaient loin d’être parfaites.
  • Le Dr Gardam avait toujours eu l’impression de prodiguer des soins axés sur le patient, mais quand il a appris que l’attitude des médecins laissait parfois à désirer, il a voulu se faire le porte-étendard de cet enjeu.
tweetable: « Je crois que les médecins se lancent dans ce domaine, dans cette profession parce qu’ils ont à cœur d’aider les gens. »

Quelques exemples de soins axés sur le patient qui laissent à désirer

  • Mme John se souvient qu’un médecin l’a déjà appelée « tumeur du cerveau » plutôt que par son nom lorsqu’elle attendait pour passer une IRM.
  • Elle a déjà attendu dans une clinique pendant 5 heures et 22 minutes sans aucune assistance ou prise de contact, et le médecin à qui elle a signalé la situation n’a eu aucune empathie à son égard.
  • Les médecins et les patients doivent se trouver des points communs au-delà de leur intérêt pour le dossier médical du patient.
tweetable: « Je suis prête à parier que 90 % des problèmes signalés aux bureaux de relations avec les patients découlent d’une mauvaise communication – particulièrement dans les hôpitaux. »

Comment les médecins peuvent-ils rendre leurs interactions avec les patients plus chaleureuses?

  • Discutez un peu et présentez-vous avant de plonger dans le vif du sujet.
  • Attendez d’être dans la salle d’examen avant de parler de leur état.
  • Apprenez à demander aux patients s’ils ont d’autres questions pour vous.
  • N’intimidez pas les patients avec vos connaissances. Faites-leur plutôt savoir que l’information est à leur disposition.
  • N’oubliez pas : vous pouvez prendre soin des patients même s’ils souffrent d’une maladie incurable.
tweetable: « Il faut tout revoir et créer une relation sous une forme ou une autre. »

En quoi l’établissement de bons partenariats avec les patients peut-il faciliter la communication de mauvaises nouvelles?

  • Les patients qui ont de bons liens avec leur médecin tendent à faire preuve d’une plus grande ouverture face à ses connaissances.
  • La confiance favorise l’observance des traitements recommandés.
  • Chaque acte de gentillesse aide les patients à se sentir mieux.
tweetable: « L’idée, c’est vraiment de se mettre à la place du patient sans se laisser démonter par sa situation. »

Comment les médecins peuvent-ils mieux transmettre leurs connaissances aux patients?

  • La plupart des problèmes dans les relations avec les patients découlent d’une mauvaise communication.
  • Il faut simplement trouver la meilleure façon de communiquer avec eux.
  • Il faut personnaliser les interactions et tâcher d’accompagner les patients selon leurs besoins particuliers.
tweetable: « Je crois qu’il y a une grande différence entre le fait de soigner et de guérir quelqu’un. »

Ressources recommandées

Trois compétences essentielles pour les médecins d’aujourd’hui, un article de Boldly sur l’importance de la communication, du mentorat et du travail d’équipe dans le corps médical.

What is patient-centered care?, un article du NEJM Catalyst.

What Putting Patients First Really Looks Like, un article du Harvard Business Review, signé Ghazala Q. Sharieff.

Identifying Canadian patient-centred care measurement practices and quality indicators: a survey, un article du JAMC Open.

Patient-Centred Care in Canada: Key Components and the Path Forward, un résumé des conclusions relatives aux soins aux patients des éditions 2013-2014 et 2016 du Sondage sur les soins de santé au Canada (abonnement ou achat requis pour accéder à la version intégrale).

Patient-Centred Care, un document d’orientation de l’Association médicale de l’Ontario.

 

Ne ratez jamais un épisode! Inscrivez-vous sur SoundCloud et sur iTunes.

Vous vous considérez comme un vecteur d’innovation? Vous avez une idée audacieuse à partager? Nous aimerions beaucoup entendre votre histoire. Écrivez-nous à infojoule@amc.ca pour présenter vos réflexions dans un prochain balado.

 

Les participants aux balados s’expriment à titre personnel, et leurs opinions ne reflètent en rien celles de l’Association médicale canadienne et de ses filiales, y compris Joule. Joule n’appuie pas les points de vue, produits, services, associations, entreprises ou industries mentionnés dans ces balados.

 

À propos de l’auteur

Joule inc.

Joule, une filiale de l’AMC, est au cœur de l’écosystème d’innovation en soins de santé du Canada. Grâce à ses relations clés avec les acteurs du système, elle trouve, sélectionne et crée des solutions numériques. Elle favorise l’adoption d’innovations numériques qui ont le potentiel d’améliorer l’accès aux soins de santé pour toute la population canadienne.

Twitter LinkedIn Consulter le site Web Plus de contenu par Joule inc.
Précédent
Le leadership et l’établissement de meilleures relations commencent par la conscience de soi
Le leadership et l’établissement de meilleures relations commencent par la conscience de soi

Selon la Dre Theresa Eliasson, de l’Alberta, « L’amélioration de la conscience de soi met en valeur nos tal...

Prochain
Le travail d’équipe : plus que du jeu
Le travail d’équipe : plus que du jeu

Posez-vous cette question simple : préférez-vous être pris en charge par un groupe ou par une équipe?

Vous vous considérez comme un vecteur d’innovation ou de leadership? Vous avez une idée audacieuse à partager?

Écrivez-nous