Des solutions d’ingénierie pour relever les défis cliniques

Eric Zhao met à profit son parcours unique en ingénierie et en médecine pour réaliser de grands changements dans la pratique clinique. Et comme pour tout grand changement, c’est un combat ardu. (balado offert en anglais)

 

 
Dans cet épisode de Boldly, la Dre Breanne Everett, du conseil d’innovation de Joule, s’entretient avec l’étudiant en médecine Eric Zhao, bénéficiaire d’une subvention à l’innovation. Durant cette fascinante conversation, ils discutent des améliorations graduelles apportées dans le domaine médical et des défis auxquels ils ont tous deux fait face pour transformer des processus médicaux, surtout les plus fondamentaux. Eric parle de son parcours diversifié en physique, en physiologie et en génie biomédical, autant de domaines qu’il a explorés avant son entrée en médecine.
 
Son expérience unique fait de lui un membre essentiel de l’équipe Hatching Health, avec qui il a créé Lumina, une trousse pour l’installation de cathéters veineux centraux qui regroupe des outils pour insérer l’aiguille, vérifier le reflux sanguin et insérer un fil-guide en un seul appareil compact et ergonomique.
 
Écoutez le balado dès maintenant pour découvrir ce qu’Eric Zhao a appris durant son expérience de « marathon d’innovation pour la santé » et comment cela lui a permis de se rendre là où il est aujourd’hui. 
 
tweetable: « Le plus difficile dans la conception d’un nouveau produit ou d’une innovation, c’est de cibler un problème réel qui mérite une solution inédite. »
 

Principaux points à retenir

Comment Eric Zhao est-il arrivé là où il est aujourd’hui?
  • Ses deux parents étaient ingénieurs en mécanique, d’où son désir de comprendre comment les choses sont faites. Enfant, il démontait même ses jouets. 
  • Avant son entrée en médecine, il a étudié en physique et en physiologie. Il est aussi titulaire d’une maîtrise en génie biomédical. 
  • Il désire utiliser ses connaissances et sa formation pour innover. 
tweetable: « Aujourd’hui, le fait de détenir une formation antérieure peut servir de tremplin. »
Avait-il prévu de se lancer dans l’innovation biomédicale? 
  • Oui, et plus précisément dans la conception d’appareils biomédicaux. 
  • Malheureusement, les ingénieurs créent souvent des produits attirants, mais qui ne répondent pas nécessairement à un besoin.
  • Eric, lui, voulait commencer par trouver un problème réel nécessitant vraiment une solution. 
tweetable: « Les ingénieurs [peuvent] se laisser emporter par le désir d’inventer un truc novateur pour un problème qui n’existe pas vraiment. »
En quoi le parcours unique d’Eric influence-t-il sa vision de la formation clinique?
  • Une formation différente aide à adopter une nouvelle perspective.
  • Il est conscient de la valeur et du pouvoir de la normalisation.
  • Comme la physiologie de chaque personne est unique, la normalisation est beaucoup plus complexe en médecine que dans ses autres domaines de prédilection. 
tweetable: « J’ai rencontré beaucoup de chirurgiens et de médecins qui ont d’excellentes idées, mais qui n’ont pas le temps de les concrétiser. »
L’idée de Lumina a émergé lors d’un marathon d’innovation pour la santé. Pourquoi Eric avait-il décidé de participer à l’événement?
  • Il connaissait des participants à cet événement Hatching Health.
  • Bien qu’il ait commencé en solo avec ses propres idées, il s’est finalement joint à une équipe. 
  • Son équipe était composée de deux étudiants en génie, d’un ingénieur biomédical et d’un étudiant en dentisterie.
  • Ensemble, ils ont trouvé des moyens d’améliorer les processus pour l’insertion de l’aiguille, la vérification du reflux sanguin et l’insertion du fil-guide.
tweetable: « Ce serait fantastique d’avoir d’autres structures qui permettraient à des personnes qui ont les mêmes idées et qui possèdent des compétences différentes de se rencontrer pour concrétiser ces idées. »
Comment fonctionne Lumina? 
  • Le principal problème ciblé par l’équipe au départ concernait le fait qu’après l’obtention du reflux sanguin, il faut maintenir l’aiguille complètement immobile.
  • Comme ce n’est pas toujours possible, il faut souvent recommencer le processus.
  • L’appareil améliore l’ergonomie de cette technique. Il n’y a rien à retirer, et aucune torsion n’est requise. On peut ainsi appliquer une pression mieux contrôlée.
  • Malgré qu’on n’en soit encore qu’aux premiers essais, Eric croit que Lumina représente une énorme amélioration. 
  • De toutes petites modifications peuvent changer les choses dans des situations où chaque seconde compte.
tweetable: « En cas d’arrêt cardio-respiratoire hors de l’hôpital, chaque seconde compte pour prévenir [les] conséquences neurologiques à long terme. » 
En quoi votre point de vue d’ingénieur vous a-t-il aidé? 
  • Eric a mis en application beaucoup de choses apprises en ingénierie, comme de savoir « cadrer le problème ».
  • Son point de vue l’aide à vouloir trouver des besoins non comblés. 
  • En ingénierie, on apprend à poser les bonnes questions pour voir quand on doit ou non utiliser les méthodes traditionnelles. 
Qu’a appris Eric du processus d’approbation et de ses défis?
  • Il peut être avantageux d’inventer quelque chose qui ressemble à ce qui existe déjà. On peut ainsi s’appuyer sur des essais antérieurs.
  • La première marche est haute pour entrer sur le marché; c’est frustrant et coûteux.
  • Puisqu’au départ, les petites évolutions sont vues comme éphémères, les professionnels (et leurs patients) gardent les mêmes processus pendant des décennies, ce qui n’améliore pas les soins.
tweetable:  « Il s’agit en quelque sorte de s’appuyer sur des essais et des résultats antérieurs qui ont prouvé l’innocuité et le respect des normes d’éthique [des] appareils. » 
Qu’est-ce qui l’a poussé à continuer de travailler sur Lumina après l’événement?
  • Ce sont ses collègues – maintenant ses cofondateurs – qui l’ont inspiré.
  • C’était une expérience d’apprentissage merveilleuse (et amusante), qu’il a donc eu envie de poursuivre.
Quelles sont les prochaines étapes pour Eric, son équipe, et Lumina?
  • Ils veulent constituer une société. 
  • Ils veulent entrer en relation avec d’autres personnes pour s’assurer que le problème ciblé touche effectivement beaucoup de professionnels. 
  • Ils discutent aussi avec des fabricants sous-traitants dans le but de commencer la production.
tweetable: « Nous attendons toujours certains résultats des essais, mais tout le monde est déjà très enthousiaste. »
Quel conseil donnerait-il aux étudiants en médecine?
tweetable: « On ne dira jamais assez l’importance de cibler le bon problème pour trouver le besoin non comblé. » 
 

Ressources recommandées (en anglais pour la plupart)

 
 
Life after the great hatch: Simplifying access with Lumina, l’histoire du succès de Hatching Health 2018.
 
Tomorrow’s Doctors Must Be Engineers Too, un article de IEEE Spectrum sur l’ingénierie et la médecine.
 
 
 
-

Ne ratez jamais un épisode! Inscrivez-vous sur SoundCloudiTunes ou Spotify.

Vous vous considérez comme un vecteur d’innovation? Vous avez une idée audacieuse à partager? Nous aimerions beaucoup entendre votre histoire. Écrivez-nous à infojoule@amc.ca pour présenter vos réflexions dans un prochain balado.

Les participants aux balados s’expriment à titre personnel, et leurs opinions ne reflètent en rien celles de l’Association médicale canadienne et de ses filiales, y compris Joule. Joule n’appuie pas les points de vue, produits, services, associations, entreprises ou industries mentionnés dans ces balados.

À propos de l’auteur

Joule inc.

Joule, une filiale de l’AMC, est au cœur de l’écosystème d’innovation en soins de santé du Canada. Grâce à ses relations clés avec les acteurs du système, elle trouve, sélectionne et crée des solutions numériques. Elle favorise l’adoption d’innovations numériques qui ont le potentiel d’améliorer l’accès aux soins de santé pour toute la population canadienne.

Twitter LinkedIn Consulter le site Web Plus de contenu par Joule inc.

Aucun précédente

Prochain
Comment accroître la valeur des compétences « non techniques »
Comment accroître la valeur des compétences « non techniques »

Planification, communication, collaboration : ces compétences sont toutes essentielles. Pourtant, on leur a...