La médecine d’urgence sans frontières

November 7, 2019 M Aldous Vijh

Je lisais récemment un article de la revue Emergency Physicians Monthly, où l’on racontait l’histoire d’un patient qui aurait pu avoir la vie sauve s’il avait reçu un diagnostic précis. Mais dans les pays africains à revenu faible ou intermédiaire comme le Kenya, où la formation en médecine d’urgence fait défaut, les erreurs médicales n’ont rien d’inhabituel. Dans beaucoup de ces pays où les ressources sont limitées, chaque médecin doit être formé pour traiter un plus grand nombre de situations d’urgence.

Mais ce qui m’a frappé, c’est la façon dont la technologie contribuera, dans un avenir pas si lointain, à éliminer les obstacles qui empêchent les patients et leurs fournisseurs de soins d’accéder à une expertise médicale en temps opportun, peu importe l’endroit où ils se trouvent. En fait, on y travaille déjà.

Voici quelques initiatives récentes qui visent à améliorer l’accès à la technologie et à la formation en médecine d’urgence dans différentes parties du monde.

Rwanda

Pour améliorer l’accès à une expertise en échographie

Un excellent article a récemment été publié sur Devex, plateforme médiatique destinée à la communauté du développement mondial; on y raconte la façon dont le gouvernement rwandais a investi dans la restauration de son système de soins de santé en vue notamment de faciliter l’accès à des technologies salvatrices. Entre autres initiatives, on y décrit comment le Centre hospitalier universitaire de Kigali (CHUK) a commencé à utiliser des technologies de diagnostic essentielles comme le système d’échographie en contexte clinique Lumify, de Philips, en association avec la plateforme collaborative intégrée Reacts (voir la vidéo en anglais).

Lorsqu’une technologie devient plus accessible, la contrainte principale n’est plus l’achat de l’équipement, mais bien la formation permettant au personnel médical de l’utiliser. « Les personnes formées pour utiliser la technologie d’échographie en contexte clinique ne sont pas légion, ce qui fait que les ressources humaines pour former d’autres médecins résidents sont limitées », affirme le Dr Vincent Ndebwanimana, médecin en dernière année de résidence au CHUK.

Formation sur Lumify et Reacts dirigée par l’organisme PURE

L’organisme à but non lucratif PURE (Point-of-Care Ultrasound in Resource-limited Environments), dont la mission est d’améliorer la formation liée à l’utilisation de technologies d’échographie dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, a envoyé des experts étrangers former en matière d’échographie en contexte clinique la première cohorte de médecins résidents en médecine d’urgence de la Faculté de médecine de l’Université du Rwanda.

Après la formation en personne, PURE a jumelé les médecins résidents avec des mentors à distance, des urgentologues des États-Unis. L’objectif était de veiller à ce que les médecins locaux puissent utiliser efficacement la technologie d’échographie et transférer ces compétences de manière durable aux autres professionnels de la santé.

À l’aide d’une tablette munie du système de télé-échographie Lumify en association avec la plateforme Reacts, les mentors et les médecins résidents pouvaient communiquer, se consulter les uns les autres et partager des images échographiques en direct, en temps réel et à distance grâce au service infonuagique. Un médecin effectuant une échographie peut joindre un collègue par la plateforme Reacts s’il a besoin d’aide pour poser son diagnostic, même au chevet du patient.

Le Dr Vincent Ndebwanimana, médecin en dernière année de résidence et la Dre Trish Henwood, mentore basée à Philadelphie et cofondatrice de PURE, démontrent comment fonctionne la plateforme Reacts. (Photo : Devex)

Résultats

Depuis l’introduction à l’hôpital du système Lumify en association avec Reacts, l’équipe de soins locale s’est considérablement améliorée : les diagnostics posés sont plus précis, les traitements sont administrés plus rapidement et, dans certains cas, le plan de traitement est modifié selon les résultats. Devant l’efficacité avérée du programme, les ministères de la Santé et de l’Éducation du Rwanda prévoient intégrer une formation en échographie à leur programme universitaire. Avec leur appui, PURE prévoit aussi déployer la technologie d’échographie en contexte clinique dans d’autres services que la médecine d’urgence, dans des domaines comme la chirurgie, la médecine interne et la pédiatrie.

Pérou

Un modèle de formation longitudinale transfrontalière en échographie

Au Pérou, les responsables de la santé ont exigé que tous les services d’urgence partout au pays aient accès à la technologie d’échographie. Ils n’avaient toutefois pas prévu le besoin de formation inhérent à cette initiative. Cette omission a ralenti le développement de l’expertise appropriée pour utiliser l’échographie en contexte clinique, ce qui fait que les professionnels de la santé ont mis plus de temps que prévu pour adopter la technologie.

La Dre Andrea Dreyfuss, alors médecin résidente en médecine d’urgence à l’Hôpital Highland à Oakland, en Californie, a saisi l’occasion. Elle a mis sur pied un programme de résidence en échographie d’urgence proposant un échange de stages cliniques, dans le cadre duquel des médecins résidents de l’Hôpital Dos de Mayo de Lima ont été jumelés avec des médecins spécialistes du service d’urgence de l’Hôpital Highland. Avec un accès à l’expertise nécessaire et le système de télé-échographie Lumify de Philips en association avec la plateforme Reacts, on a commencé à voir un réel changement.

Répercussions sur les diagnostics

En plus de favoriser l’adoption de la technologie, l’exactitude des diagnostics et les résultats des traitements s’en sont trouvés améliorés. Par exemple, un clinicien péruvien a pu déterminer grâce à la consultation d’un spécialiste en temps réel et à distance que son patient souffrait d’un choc cardiogénique, et non d’une septicémie due à la pneumonie comme ils l’avaient cru au départ. En conséquence, le clinicien a immédiatement modifié le plan de traitement.

Dans un autre cas, une médecin résidente a remarqué qu’un patient de la salle d’attente qui avait subi une blessure par balle semblait très mal en point. Au moyen du système d’échographie et avec l’aide d’un spécialiste qui la guidait à distance, elle a pu déterminer que le patient souffrait d’un hémothorax qui n’avait pas été décelé à la radiographie. Au moyen de l’échoguidage, l’équipe de soins a inséré une aiguille dans la poitrine du patient et y a trouvé du sang; elle a ensuite installé un drain thoracique pour traiter le patient.

Un avenir prometteur

Il va sans dire que l’adoption de la technologie et la démocratisation des soins ne doivent plus être freinées par un manque d’expertise. Avec de la volonté et l’appui des établissements de soins de santé, de plus en plus de médecins recevront le soutien et la formation dont ils ont besoin. Bientôt, l’époque où les spécialistes étaient inaccessibles sera révolue.

Je vous encourage à consulter notre page d’actualités pour vous inspirer des nombreuses façons dont des médecins de partout au monde utilisent déjà Reacts pour faciliter la formation et l’exercice de la médecine; découvrez notamment notre travail avec Médecins sans frontières, la façon dont une organisation caritative à vocation médicale en République dominicaine utilise la télé-échographie pour améliorer les soins aux patients et comment une équipe de technologues en échographie dirigent à distance un programme de formation sur l’échographie en contexte clinique en Haïti.

--

Sources :

À propos de l’auteur

M Aldous Vijh

Aldous Vijh est directeur du marketing de produits chez Technologies innovatrices d’imagerie (TII), l’entreprise de conception de logiciels montréalaise qui a créé la plateforme de collaboration Reacts. Depuis 20 ans, M. Vijh aide des organisations de toutes tailles – de la PME à l’entreprise du palmarès Fortune 500 – et des groupes de défense d’intérêts tels que l’Association médicale canadienne à mettre au point et à implanter des applications novatrices dans le domaine de la santé, du Web et des services professionnels.

Plus de contenu par M Aldous Vijh
Précédent
Interrogez nos bibliothécaires : Campagne Movember – cancer de la prostate
Interrogez nos bibliothécaires : Campagne Movember – cancer de la prostate

Prochain
Atteindre l’apogée de vos capacités : un accompagnateur personnel pourrait-il vous aider?
Atteindre l’apogée de vos capacités : un accompagnateur personnel pourrait-il vous aider?

Les accompagnateurs personnels – les meilleurs athlètes et chanteurs retiennent les services d’un entraîneu...