Les choix de Lindee

Tous ceux et celles qui me connaissent savent que j’adore les livres. C’est pourquoi mon équipe m’a proposé de créer une brève chronique baptisée « Les choix de Lindee », d’après une idée de Heather Reisman, chef de la direction d’Indigo. J’y présenterai des suggestions de livres et d’articles sur l’innovation en santé, la transformation du système de santé et les principales technologies en matière de soins. Et si le cœur vous en dit, n’hésitez pas à me transmettre vos recommandations sur la plateforme LinkedIn.

Désolé, les ressources ci-dessous sont disponibles en anglais seulement. 

Reverse Innovation: Create Far From Home, Win Everywhere (2012)
de Vijay Govindarajan (auteur), Chris Trimble (auteur) et Indra K. Nooyi (préface)

J’ai lu ce livre pour la première fois en avion, au cours d’un voyage au Qatar. J’ai été littéralement envoûtée par certaines histoires à succès des marchés émergents en matière d’innovation. Adeptes de la créativité et des idées originales, les auteurs défendent avec conviction les échanges mutuels en innovation; la circulation d’idées ne se fait pas uniquement des pays développés vers les pays en développement, mais bien dans les deux sens. Étant moi-même souvent préoccupée par l’adaptabilité d’une solution, j’ai été séduite en découvrant que les innovations en santé présentées pouvaient être adaptées partout. Une lecture débordante d’optimisme! 


The Hidden Traps in Decision Making (Harvard Business Review, janvier 2006)
de John S. Hammond, Ralph L. Keeney et Howard Raiffa

En tant que chef de la direction, je prends souvent des décisions et je demande probablement aux autres d’en prendre encore plus. Je suis aussi du genre à ruminer mes décisions, en particulier celles que je considère comme mauvaises. Les décisions que nous prenons aujourd’hui – tant en soins de santé et qu’en affaires – sont particulièrement complexes. Notre cerveau doit donc s’adapter par des mécanismes dits heuristiques, ni plus ni moins des règles que nous avons établies et qui nous conviennent en général. Le mécanisme d’adaptation qui a le plus retenu mon attention est l’« ancrage », cette habitude de se fier au premier élément d’information reçu, car j’ai remarqué que j’y faisais appel, surtout quand le temps presse. Bref, cet article m’a non seulement donné matière à réflexion, mais également fascinée au point de m’accaparer complètement. Voilà une référence précieuse.


What Works: Creating New Value with Patients, Carers and Communities (2014)
de KPMG Global Healthcare

Tout au long de ma carrière, j’ai travaillé en soins de santé, tantôt auprès de groupes de patients, tantôt avec des médecins et des fournisseurs de soins de santé. Forte de ces expériences contrastantes, je peux affirmer que, si nous voulons améliorer notre système de santé et la qualité des soins, nous devons inclure les patients et créer une communauté autour de la prestation de soins. Ce rapport de KPMG Global Healthcare souligne le fait que les soins de santé accusent un retard par rapport aux autres secteurs qui, eux, ont compris depuis longtemps que la participation du client renforce la proposition de valeur tout en engendrant des profits ou des revenus. Il présente de façon détaillée tout ce qu’il faut savoir sur les soins axés sur le patient et défend l’inclusion du patient du point de vue économique. Une lecture incontournable pour tous les professionnels du domaine de la santé. 


Cleveland Clinic: Improving the Patient Experience (2013)
de Ananth Raman et Anita L. Tucker (Harvard Business School)

C’est Jeff Natlund d’Output qui m’a recommandé cet article. Bien qu’en début de carrière je me sois occupée de différents groupes de patients, et qu’aujourd’hui en tant que chef de la direction d’une entreprise au service des médecins et des hôpitaux j’appuie le concept d’approche axée sur le patient, je pourrais facilement me concentrer sur la limitation des coûts et sur les résultats cliniques. Ne sont-ils pas le nerf de la guerre dans notre secteur? Ce que j’aime particulièrement dans cette étude de cas, c’est qu’elle montre que les patients peuvent faire des choix et que leur satisfaction influence le coût des soins. Depuis cette lecture, je réfléchis à la manière dont nous pouvons également favoriser l’engagement et la satisfaction des patients, non seulement pour leur propre bénéfice, mais aussi pour celui de leurs médecins. Comme j’en discutais dernièrement avec le Dr Duncan Rozario de l'Hôpital Trafalgar Memorial d'Oakville, prodiguer de bons soins ne suffit plus : l’expérience du patient compte tout autant. Selon moi, l’idéal serait d’adapter l’approche de la Cleveland Clinic. Je recommande cet article à tous ceux et celles qui ont besoin d’inspiration ou qui cherchent à comprendre la place des patients dans la transformation des soins de santé.

 

À propos de l’auteur

Lindee David

Lindee is the proud Chief Executive Officer of Joule. She is a strategic, innovative senior executive who has made a career of driving change within the health care system. Her vision is to create a movement of physician-led innovation that will result in health care improvements for physicians and their patients.

LinkedIn Plus de contenu par Lindee David
Précédent
S’y retrouver dans le changement en bénéficiant des conseils d’un guide
S’y retrouver dans le changement en bénéficiant des conseils d’un guide

On peut favoriser une transformation réussie en s’appuyant sur des principes de gestion du changement.

Prochain
Les cinq grandes tendances en soins de santé et les raisons de les accueillir favorablement
Les cinq grandes tendances en soins de santé et les raisons de les accueillir favorablement

Ces cinq perturbateurs de l’industrie changent non seulement la façon dont nous fournissons les soins de sa...