Le pouvoir de la collaboration

Lors d’une visite à domicile, le Dr Dennis DiValentino et son équipe ont constaté que le patient qu’ils étaient venus voir n’avait ni électricité ni chauffage dans sa maison. « Notre infirmière avait gardé son manteau d’hiver et nous avons procédé à l’examen à la lampe de poche... C’était invraisemblable », a-t-il affirmé. 

C’est le genre de lacunes en matière de soins de santé que le Dr DiValentino cherche à combler avec ses visites à domicile, qui lui permettent de joindre des patients qui seraient autrement défavorisés et d’améliorer leur accès à des soins de qualité. Ce qui rend ses services si particuliers, c’est qu’il peut joindre ses patients sans même quitter son cabinet.

C’est bien connu : l’état de santé des patients est étroitement lié à leur situation financière. En Ontario plus précisément, seulement 49,4 % des personnes les plus pauvres se disent en excellente ou en très bonne santé, comparativement à près de 72,9 % chez les personnes les plus riches. En plus de leur incapacité à accéder aux ressources nécessaires pour maintenir une bonne santé, bon nombre de Canadiens et Canadiennes vivant dans la pauvreté se heurtent à trois obstacles perçus relativement à l’accès aux soins : leurs conditions de vie difficiles, la mauvaise qualité de leurs interactions avec les fournisseurs de soins et la complexité de l’organisation et du fonctionnement du système de santé.

Tout a commencé lorsqu’il a remarqué une tendance dans le cadre de sa pratique en plein cœur d’Hamilton, en Ontario. Sachant que certains de ses patients avaient de la difficulté à accéder à des soins constants, le Dr DiValentino s’est demandé comment il pourrait mieux les servir.

« Je me disais que ce problème récurrent finirait par faire sombrer notre système de santé si on ne faisait rien », a-t-il dit. « Et nous avons pensé que la technologie pouvait être une excellente façon de régler le problème. » Pour lui, la solution était de fonder Rapid Access Medical Care, ou RAMCare, une plateforme qui lui a permis de bénéficier d’une subvention à l’innovation de Joule en 2017.

« Lorsque j’ai fait ma demande de subvention, j’en étais au début de ma démarche axée sur la technologie et c’était extrêmement passionnant », a-t-il dit. « Et cette démarche m’a amené à rencontrer d’autres médecins animés par la même vision que moi. »

Avec les visites à domicile traditionnelles, les médecins ne peuvent faire qu’environ 4 ou 5 visites par jour. Le programme de visites à domicile virtuelles de RAMCare permet aux médecins d’accroître le nombre de visites à domicile qu’ils peuvent effectuer tout en continuant de voir leurs patients dans leur clinique.

Ce sont des infirmières ou des infirmiers munis d’une trousse de visites à domicile qui rencontrent les patients en personne. Ce sac contient tous les outils que l’on peut imaginer dans une trousse de médecin traditionnelle, à une différence près : ces outils fonctionnent tous avec la technologie. La trousse contient un stéthoscope, un otoscope, un tensiomètre et une tablette avec le Wi-Fi intégré.

Cette initiative, qui s’adressait d’abord principalement à la population de sans-abri, a fini par toucher beaucoup plus de patients : les gens sous le seuil de la pauvreté, ceux ayant des problèmes de mobilité ou souffrant de maladies chroniques, les personnes venant de recevoir leur congé de l’hôpital, les aînés, les personnes atteintes de déficience mentale; bref, quiconque a de la difficulté à accéder aux soins par les voies habituelles.

Alors qu’il travaillait en étroite collaboration avec Joule dans le cadre du programme de subventions à l’innovation, le Dr DiValentino a rencontré le Dr Yanick Beaulieu, fondateur de la plateforme Reacts de TII, une plateforme de collaboration intégrée et sécurisée qu’ils utilisent pour améliorer la qualité des vidéoconférences lors des rencontres virtuelles. Cette rencontre a contribué à propulser son initiative : « Notre collaboration, qui s’est amorcée grâce à Joule, a commencé à faire bouger les choses sérieusement. Ça fait maintenant deux ans, et nous travaillons toujours ensemble aujourd’hui. »

Grâce à son lien avec Reacts, l’équipe de RAMCare fait actuellement des démarches pour ajouter l’appareil de Philips Lumify à sa trousse d’outils afin de pouvoir procéder à des échographies à distance en temps réel, lesquelles seront guidées par un médecin.

Sans l’apport de changements radicaux et l’utilisation de la technologie dans les soins de santé, je crois que le système de santé universel dont nous sommes si fiers deviendra obsolète et je ne voudrais pas qu’une telle chose se produise. Je crois aussi que nous sommes nombreux à partager cette opinion.

Lire le point de vue du Dr DiValentino

Écoutez le balado Boldly Offrir des soins aux patients marginalisés avec le Dr DiValentino (en anglais)

À propos de l’auteur

Mme Nicole Forget

Gestionnaire de contenu chez Joule, Nicole Forget est animée par la curiosité, le pouvoir des anecdotes et les approches visant à améliorer les soins de santé pour tous. Le jour, elle développe du contenu, effectue du travail de révision et planifie le calendrier de rédaction. Le soir, elle court, fait du vélo le long du canal Rideau ou écoute des films.

LinkedIn Plus de contenu par Mme Nicole Forget
Précédent
L’apport de la collaboration dans mon expérience avec l’innovation
L’apport de la collaboration dans mon expérience avec l’innovation

J’ai pris connaissance d'un problème récurrent au début de ma pratique et me suis dit qu’il allait faire so...

Prochain
1, 2, 3… Innovez !
1, 2, 3… Innovez !

(Source: Santé Inc.)