Le leadership et l’établissement de meilleures relations commencent par la conscience de soi

Je n’occupe aucun poste de leadership officiel, mais j’ai des rôles de leadership informels en tant qu’anesthésiste au bloc opératoire. Pour m’aider à m’y retrouver dans ces rôles, j’ai suivi des cours de leadership. J’ai aussi dû relever des défis interpersonnels à la maison et au travail. La première personne à qui je pense lorsque je considère ces défis, c’est l’homme charmant qui est mon époux depuis 23 ans, Mike.

J’ai trouvé particulièrement utile le cours « Le leadership commence par la conscience de soi », qui m’a permis de mieux prendre conscience de moi-même et d’améliorer ma compréhension des autres à la maison et au travail. 

L’énergie des couleurs

Au centre de ce cours se trouve le concept de quatre types de personnalité, chacun associé à une couleur (énergie) et à un certain phénotype comportemental. L’image suivante explique l’énergie des couleurs selon le test psychométrique Insight DiscoveryMD, dont il est question dans le cours.

 

Énergie des couleurs selon le test psychométrique Insight DiscoveryMD

Chacun de nous possède des éléments de toutes ces énergies, bien que nous en ayons habituellement une dominante et une qui nous met mal à l’aise. Ces énergies s’expriment dans des contextes comme le travail ou le jeu. 

Chacune de ces énergies a des motivations spécifiques :

  • Le bleu frais représente la précision et la compréhension. 
  • Le rouge ardent représente les résultats et l’action. 
  • Le vert calme représente l’harmonie et la valeur. 
  • Le jaune brillant représente la reconnaissance et la participation. 

Chacune de ces personnalités est assortie de ses préférences de travail, ses styles, ses domaines d’intérêt, ses préférences, ses aversions, ses forces, ses comportements en situation de stress et ses façons d’y remédier. Comprendre ces dimensions en nous-mêmes et chez les autres peut nous permettre d’utiliser ces connaissances de façon optimale aux niveaux personnel et institutionnel. Par exemple, j’évolue principalement dans le bleu et le vert, et le cours m’a aidée à mieux connaître les motivations des gens qui sont associés au rouge et au jaune. Au niveau institutionnel, cette information pourrait être utile pour des tâches comme la création d’un comité chargé de régler un problème organisationnel particulier.

La vidéo (en anglais) Welcome to Insights Discovery résume ce qui précède. Fait intéressant, à l’Association médicale de l’Alberta, nous utilisons la méthode Insights DiscoveryMD pour favoriser une dynamique positive au sein de notre association.

Quotient d’intelligence émotionnelle

Le deuxième concept présenté dans le cours est celui du quotient émotionnel (QE). Daniel Goleman définit le QE par la façon dont nous nous comportons et dont nous interagissons avec les autres. Il décrit quatre domaines :

  • conscience de soi
  • maîtrise personnelle
  • empathie et conscience sociale
  • gestion des relations

Daniel Goleman sur l’intelligence émotionnelle (en anglais) 

Rapports

Avant le cours, les personnes participantes effectuent une évaluation de leur personnalité en ligne, notamment l’indicateur de types psychologiques Myers Briggs. Pendant le cours, elles reçoivent deux rapports. Le premier est le profil personnel Insights, qui rend compte du style de personnalité ou de la combinaison d’énergies associées aux couleurs de la personne. Il résume la façon dont elle interagit avec les autres, la façon dont elle prend des décisions, ses forces et ses faiblesses, sa valeur pour l’équipe, son style de communication, ses lacunes, sa communication avec le type opposé et les domaines de développement suggérés.

Le deuxième rapport, qui porte sur le milieu de travail, évalue le quotient émotionnel (QE - i 2.0) de la personne. Le score représente les domaines suivants et traite de l’incidence de ces traits et des stratégies d’action à adopter :

  • perception de soi (appréciation de soi, réalisation de soi, conscience de soi émotionnelle)
  • gestion du stress (souplesse, tolérance au stress, optimisme) 
  • prise de décisions (résolution de problèmes, test de réalité, contrôle des impulsions) 
  • expression de soi (expression émotionnelle, affirmation de soi, indépendance) 
  • compétences interpersonnelles (relations interpersonnelles, empathie, responsabilité sociale)

Au moyen d’exposés et d’activités de groupe, les participants examinent les points ci-dessus en profondeur avec d’autres collègues du domaine médical.

Mise en application

On s’intéresse de plus en plus à l’amélioration de la diversité, de l’équité et de l’inclusion dans la culture médicale. Nous devons collectivement acquérir une meilleure compréhension des styles de personnalité, de l’intelligence émotionnelle, du concept du « spectre des comportements » et de la communication fondée sur des principes. Comprendre cette diversité parmi nous peut améliorer la communication, le travail d’équipe et, en fin de compte, les soins et la sécurité des patients.

Sur une note personnelle, la compréhension de nos similitudes et de nos différences ne peut qu’aider à améliorer nos relations avec les personnes les plus importantes de notre vie, soit nos partenaires, nos enfants, nos familles et nos amis.

L’amélioration de la conscience de soi souligne nos talents, nos défis et notre développement psychologique tout au long de notre vie. Cela nous montre qu’en dessous de tout cela, nous sommes beaucoup plus semblables que différents. Bref, nous sommes tous humains.

À propos de l’auteur

La Dre Teresa Eliasson a obtenu son diplôme de médecine et a fait une résidence en médecine familiale à l’Université de l’Alberta. Elle a été médecin militaire généraliste au ministère de la Défense nationale pendant quatre ans. Après sa sortie des Forces armées, la Dre Eliasson a déménagé dans le nord du Manitoba pour rejoindre son mari pilote et y travailler comme médecin de famille. Quelques années plus tard, elle a entrepris une résidence en anesthésie à l’Université du Manitoba, après quoi elle a fait un stage postdoctoral en anesthésie pédiatrique. La Dre Eliasson a ensuite déménagé à Edmonton et elle travaille depuis au Département d’anesthésie et de médecine de la douleur de l’Université de l’Alberta. Elle est anesthésiste pédiatrique au Stollery Children’s Hospital et évaluatrice médicale pour le Programme d’aide aux médecins et à leurs familles. Dans ses temps libres, la Dre Eliasson aime jardiner, lire, peindre et passer du temps avec ses chiens.

Plus de contenu par Dre Teresa Eliasson
Précédent
La communication : au-delà des bonnes manières
La communication : au-delà des bonnes manières

On sait maintenant que ce qui était autrefois considéré comme quelque chose de superflu – avoir « une belle...

Prochain
La vraie nature des soins axés sur le patient
La vraie nature des soins axés sur le patient

De plus en plus, les médecins constatent l’importance d’aller au-delà des symptômes de leurs patients et d’...