Témoignage d’une médecin : à notre tour de vous dire merci

Merci. Ce mot revêt une profonde signification ces jours-ci.

Qu’elles prennent la forme d’applaudissements à l’extérieur des hôpitaux, de joyeux tintamarres de casseroles ou de pancartes affichées dans les fenêtres, les manifestations de reconnaissance du public pour mon travail et celui de mes collègues nous vont droit au cœur.

Cet élan de gratitude est d’autant plus remarquable qu’il se manifeste partout au Canada, y compris dans les régions comme la mienne, le Nouveau-Brunswick, qui ont été relativement épargnées par la COVID-19.

Comme je suis médecin de famille, une bonne partie de mon travail se fait maintenant de façon virtuelle, et je découvre que ce contact téléphonique avec mes patients – surtout ceux qui sont plus âgés et plus isolés – est important pour eux. Ils me disent qu’ils aiment ces appels, et nombre d’entre eux prennent aussi le temps de me demander comment je vais; ils se soucient de mon bien-être.

 L’une des roches peintes déposées sur le seuil de la porte chez la Dre Collins L’une des roches peintes déposées sur le seuil de la porte chez la Dre Collins

En tant que médecin, on ne se fait pas souvent poser cette question. Mais je l’ai entendue beaucoup ces derniers temps, ce qui fait chaud au cœur.

Les enfants jouent aussi un rôle important dans cet élan de reconnaissance, et je crois que leurs encouragements ne sont pas toujours reconnus à leur juste valeur.

Une petite fille de mon quartier a déposé des roches peintes à ma porte plus d’une fois. Je ne sais pas si elle sait que je suis médecin, mais elle me fait sourire et met (littéralement) de la couleur à ma vie à un moment où j’en ai bien besoin.

Vendredi dernier, le 1er mai, c’était la Journée nationale des médecins au Canada et, encore une fois, j’ai été vraiment émue par l’effusion de gratitude venue de toutes les couches de la société. Et je crois qu’il est tout aussi important de rendre la pareille.

En tant que médecin, je remercie du fond du cœur toutes les personnes qui aident à contrôler la propagation de la COVID-19 au Canada – tous ces gens qui restent à la maison, loin de leurs proches et des choses qu’ils aiment, pour protéger leur collectivité.

Vos sacrifices ont été nombreux, et ils ont tous facilité un peu notre travail. Merci.

Doctors Nova Scotia vous remercie 

Lire autres pensées de la Dre Ann Collins' durant la pandemie COVID-19:

Ces documents sont publiés uniquement à titre informatif. Ils ne remplacent en rien un avis médical en bonne et due forme et ne doivent pas être considérés comme des conseils médicaux ou personnels. Les auteurs s’expriment à titre personnel, et leurs opinions ne reflètent pas nécessairement celles de l’Association médicale canadienne et de ses filiales, y compris Joule. Ce sujet vous passionne? Écrivez-nous à infojoule@amc.ca.

À propos de l’auteur

Dre Ann Collins

La Dre Ann Collins administre à temps plein une clinique de médecine familiale à Fredericton, au Nouveau Brunswick, et est la présidente désignée de l’Association médicale canadienne.

Twitter Plus de contenu par Dre Ann Collins
Précédent
Conseils cliniques pour surmonter les événements difficiles sur le plan moral
Conseils cliniques pour surmonter les événements difficiles sur le plan moral

Il est certes impossible d’éviter toutes les situations causant une détresse morale, mais nous pouvons util...

Prochain
Aplatir la courbe au Nouveau-Brunswick : les foyers de soins de longue durée épargnés par la COVID-19
Aplatir la courbe au Nouveau-Brunswick : les foyers de soins de longue durée épargnés par la COVID-19

La Dre Ann Collins essaie de trouver un équilibre entre les besoins des résidents et ceux du personnel et l...

Besoin d’aide?

La ligne SOS bien-être est là.

Se connecter