Combler les lacunes grâce à une solution primée

December 23, 2018 Joule Inc.

Avec l’augmentation de l’interconnexion dans le monde, les maladies infectieuses représentent une menace croissante pour les populations bien au-delà des frontières du Canada; le SRAS, le virus Ebola et le virus Zika en sont des exemples récents. Alors que certains voyaient ces épidémies dévastatrices comme une crise, un médecin y a vu l’occasion d’innover avec brio. (Balado offert en anglais)

Dans l’épisode de la série Boldly que nous présentons aujourd’hui, Tamara Mason, directrice des communications chez Joule, s’entretient avec le DKamran Khan, médecin infectiologue, chercheur à l’Hôpital St. Michael’s de Toronto et fondateur de BlueDot. Le DKhan nous explique comment il a relié des éléments pour combler les lacunes qu’il observait en matière de maladies infectieuses et de santé publique, comment cela l’a inspiré à trouver une solution faisant appel à une multitude de technologies, comme l’IA et les données, et comment ce projet change les choses, au Canada et ailleurs.

Durant l’épidémie de SRAS, le DKhan a pris conscience de l’effet dévastateur que peut avoir la propagation des maladies infectieuses. Cette éclosion l’a incité à créer BlueDot, une solution de traitement de l’information qui a permis de prévoir l’arrivée d’une éclosion de Zika en Floride, six mois avant qu’elle ne se produise. Le DKhan nous explique le lien entre risque et innovation, ainsi que ses plans d’avenir pour BlueDot.

tweetable: Plus de quatre milliards de billets [d’avion] vendus chaque année sont maintenant connectés. Ces renseignements, même s’ils sont anonymes, nous permettent de comprendre où les éclosions se produisent dans le monde et comment elles pourraient se propager.

Principaux points à retenir

Qu’est-ce que BlueDot et qu’est-ce qui a motivé le DKhan à le créer?

  • Les éléments de l’épidémie de SRAS qui l’ont incité à s’introduire dans le monde de l’innovation et à ouvrir la porte au premier système mondial d’alerte précoce contre les risques de maladies infectieuses, BlueDot.
  • BlueDot offre des renseignements aux gouvernements, aux entreprises et aux particuliers afin qu’ils puissent se protéger et protéger leur entourage contre les maladies infectieuses dangereuses.
  • Pour ce faire, il a combiné une expertise en santé publique et en médecine avec des outils avancés d’analyse de données afin de créer des solutions qui permettent de surveiller, de contextualiser et de prévoir les risques de maladies infectieuses.

Quelles sont les réalisations du DKhan depuis qu’il a reçu une subvention à l’innovation de Joule en 2016?

  • Le DKhan parle de la croissance de son entreprise, entreprise qui a beaucoup évolué depuis la subvention.
  • Son équipe est devenue experte en analyse de données et en prévision, ainsi qu’en conception et en développement de produits.
  • Zebra, l’un de ses produits, compile et traite l’information sur les maladies infectieuses provenant de sources officielles et non officielles du monde entier, toutes les 15 minutes environ. Ces informations sont associées aux données sur les voyages aériens dans le monde. De nos jours, l’information sur une maladie peut se propager plus rapidement que la maladie elle-même.

tweetable: Plus que jamais auparavant, notre santé est étroitement liée à la santé de tous les autres habitants de la planète.

Les médecins d’aujourd’hui sont bombardés d’information. Comment le DKhan atténuerait-il ce problème?

  • Le DKhan parle de la théorie de Clay Shirky : le vrai problème est l’échec des filtres.
  • Le filtrage doit se fonder sur le lieu, et on doit surveiller les déplacements en avion dans le monde entier.
  • Il croit que les gens doivent obtenir juste assez d’information pour savoir ce qui les touchera.
  • Il s’agit de partager de l’information en bribes que les gens pourront consulter à l’aide de filtres.

Pourquoi le DKhan croit-il que les Canadiens hésitent à prendre des risques en matière d’innovation?

  • En parlant de ses propres expériences culturelles aux États-Unis, le DKhan explique les avantages qui pourraient découler d’une plus grande prise de risque.
  • Pourquoi la prise de risque est-elle liée à l’innovation?
  • Lorsqu’on innove, l’échec est possible et peut être très inconfortable, mais aider les gens pour le bien commun en vaut la peine et est incroyablement gratifiant. Il arrive plus souvent que l’on regrette les occasions que l’on a laissées passer.
  • Le DKhan réfléchit aux retombées des risques qu’il a pris.

tweetable: Je pense que la prise de risques est intimement liée à l’innovation; elle est nécessaire pour entraîner des changements.

Quels conseils le DKhan donnerait-il à son alter ego plus jeune?

  • Attache ta tuque!
  • Le parcours est très imprévisible, mais gratifiant.
  • L’apprentissage est graduel. Sois prêt à accepter l’incertitude.

tweetable: On ne devient pas un raté parce qu’on échoue un projet.

Ressources recommandées

Joule Innovation Grant Recipient Dr. Kamran Khan, founder of BlueDot, une vidéo sur l’initiative BlueDot.

Dr. Kamran Khan : Pour lutter contre les maladies infectieuses à l’échelle mondiale, il prescrit une dose de mégadonnées, un article au sujet du Dr Khan sur le Forum des politiques publiques.

Prix du Gouverneur général pour l’innovation, 2018, une vidéo du discours du Dr Khan à la cérémonie de remise des prix.

How a Toronto company used big data to predict the spread of Zika, un article du Toronto Star.

Canadian health care lacks culture of innovation, un article de Roger Collier dans le CMAJ News.

What scientific idea is ready for retirement?, un billet de blogue de Jay Rosen sur Edge au sujet de la surinformation.

Shirky: Problem is filter failure, not info overload, un article de CNET sur la théorie de Clay Shirky.

Ne ratez jamais un épisode! Inscrivez-vous sur SoundCloud, iTunes ou Spotify.

Vous vous considérez comme un vecteur d’innovation? Vous avez une idée audacieuse à partager? Nous aimerions beaucoup entendre votre histoire. Écrivez-nous à infojoule@amc.ca pour présenter vos réflexions dans un prochain balado.

Les participants aux balados s’expriment à titre personnel, et leurs opinions ne reflètent en rien celles de l’Association médicale canadienne et de ses filiales, y compris Joule. Joule n’appuie pas les points de vue, produits, services, associations, entreprises ou industries mentionnés dans ces balados.

À propos de l’auteur

Joule Inc.

Joule, a CMA subsidiary, is at the hub of Canada’s health care innovation eco-system. Having brokered key relationships amongst system players, we are able to identify, curate and create digital solutions. We empower the adoption of digital innovations that have the potential to improve access to health care for all Canadians.

Twitter LinkedIn Consulter le site Web Plus de contenu par Joule Inc.
Précédent
L’assistance vocale, la voie de l’avenir
L’assistance vocale, la voie de l’avenir

Le Dr Fisher nous parle de la technologie d’assistance vocale, de la façon dont elle est utilisée dans le s...

Prochain
Des solutions virtuelles aux défis bien réels dans la prestation des soins
Des solutions virtuelles aux défis bien réels dans la prestation des soins

Comment deux innovateurs en médecine proposent des solutions virtuelles pour relever ces défis.