Faire face à l’inconnu : leçons de préparation mentale tirées des forces armées

May 21, 2020

Dans cet épisode de la série de webinaires de Joule sur la COVID-19, la Dre Jillian Horton s’entretient avec la Dre Stephanie Smith, médecin résidente à Calgary, qui nous parle de son expérience des soins en situation de crise. Avant ses études en médecine, la Dre Smith a passé plus d’une décennie dans les Forces armées canadiennes à titre d’infirmière spécialisée en soins intensifs, effectuant deux déploiements en Afghanistan et un aux Philippines à la suite du typhon Haiyan.

La Dre Smith explique comment le modèle de préparation mentale STRIVE, qu’elle a appris au sein des forces armées puis adapté pour les étudiants en médecine, peut aider les professionnels de la santé à composer avec le stress associé à la pratique en temps de pandémie.

tweetable: « J’estime que l’armée m’a très bien enseigné à gérer ma propre réaction au stress. Je ne pense pas qu’il existe de solution parfaite, mais je crois bel et bien que chacun doit développer un ensemble de compétences pour gérer son stress. » – Dre Stephanie Smith

PRINCIPAUX POINTS À RETENIR

Vous venez tout juste de commencer votre résidence. Je ne pourrais pas imaginer de période plus difficile pour entamer une carrière médicale. Qu’est-ce que vous entendez chez vos collègues résidents au sujet de l’adaptation à la pandémie?

La Dre Smith affirme qu’une grande partie du stress ressenti par les médecins résidents est associée à l’inconnu.

  • Quand passeront-ils leurs examens du Collège royal?
  • Obtiendront-ils les stages cliniques nécessaires pour se préparer à l’exercice de la médecine?
  • Pourront-ils assumer les coûts imprévus associés à la COVID-19, par exemple pour faire garder leurs enfants?

tweetable: « En tant que résidents, nous savons que nous sommes tous dans le même bateau durant la pandémie, mais on peut dire que la situation a été pour le moins éprouvante jusqu’ici. »

Comment votre formation et vos déploiements dans les Forces canadiennes vous ont-ils préparée à ce que vivent les médecins durant la pandémie?

Grâce à ces expériences, la Dre Smith a appris à bien gérer les situations difficiles, par exemple lorsque :

  • les ressources sont limitées;
  • les professionnels de la santé ne sont pas assez nombreux pour suffire à la tâche;
  • des blessures imprévisibles surviennent, et les volumes de patients sont élevés.

tweetable: « Tout le monde vit les mêmes difficultés, mais c’est aussi l’occasion d’unir nos forces en tant qu’équipe et de tirer le meilleur parti d’une situation très difficile. »

À la faculté de médecine, vous avez adapté pour les étudiants le modèle STRIVE des Forces canadiennes. Pourquoi pensiez-vous que ce modèle serait utile?

  • Au début de ses études en médecine, la Dre Smith a rapidement réalisé que les étudiants étaient exposés à des événements très éprouvants, très tôt durant leur formation. Ses pairs lui demandaient souvent des conseils sur la façon d’assimiler le décès d’un patient, par exemple, ou le fait de voir une blessure traumatique.
  • La Dre Smith y a vu l’occasion de transmettre la formation sur la résilience qu’elle avait reçue au sein des Forces canadiennes et de l’adapter pour la formation médicale.
  • Le modèle STRIVE permet aux étudiants en médecine de procéder à des simulations afin de faire l’expérience de toute une gamme d’émotions, d’apprendre à bien les gérer, de parler de leurs sentiments et d’élaborer un plan d’action pour gérer des situations semblables par la suite.

tweetable: « J’ai vu le modèle STRIVE comme une occasion de partager des compétences que j’ai acquises durant ma carrière militaire. »

Le modèle STRIVE comprend quatre grandes techniques de thérapie comportementale fondées sur des données probantes, les quatre grandes stratégies. La Dre Smith nous les a présentées ainsi que leurs bienfaits.

1. Respiration par cycles

  • En visualisant chaque chiffre, inspirez lentement en comptant jusqu’à quatre.
  • Retenez votre souffle pendant quatre secondes.
  • Expirez lentement pendant quatre secondes.
  • Répétez ces étapes de trois à cinq fois.

Cette technique contribue à :

  • apaiser le système nerveux sympathique;
  • ralentir la fréquence cardiaque;
  • réduire le sentiment d’anxiété et d’accablement;
  • faciliter le sommeil.

 

2. Établissement d’objectifs

  • Établissez des objectifs précis, mesurables, réalisables, temporellement définis et pertinents.
  • Il s’agit souvent d’objectifs à long terme (p. ex., quel est votre plan pour vous sortir de cette pandémie? Que prévoyez-vous faire quand ce sera fini?).
  • Demandez-vous ce qui importe le plus en ce moment.
  • Il s’agit souvent d’objectifs à court terme (p. ex., quel est votre plan pour la prise en charge d’un patient qui présente des symptômes de COVID-19?)

Déterminez quelles sont les urgences et évitez les sources de distractions.

 

3. Visualisation

  • Avant d’exécuter une tâche, visualisez-la dans votre tête.
  • Conditionnez votre esprit à anticiper ce qui va se produire et à se préparer à la tâche.
  • Passez en revue chacune des étapes à effectuer et les différents scénarios possibles.
  • Imaginez-vous accomplir la tâche avec succès.

 

4. Monologue intérieur

  • Prenez conscience de votre monologue intérieur.
  • Remplacez les idées négatives par d’autres positives.
  • Créez un mantra, par exemple : « Je peux y arriver » ou « J’ai la formation requise et j’ai pris les dispositions nécessaires ».

tweetable: « Mon mantra à moi, c’est “tu es capable”, comme mon père me l’a appris. Le fait de me répéter cette phrase m’aide à me recentrer et me rappelle que je peux accomplir la tâche qui m’attend. »

Connaître ces techniques est une chose, mais c’en est une autre de les utiliser. Comment s’assurer que les médecins y recourent en cas de besoins?

  • La Dre Smith propose des gestes simples comme l’ajout d’aide-mémoire au dos de son insigne porte-nom, un bonhomme sourire ou un mantra positif par exemple.
  • Lorsqu’on utilise les techniques STRIVE régulièrement, il est plus facile de les mettre en pratique en situation de crise.
  • Une culture qui encourage l’esprit d’équipe favorisera l’utilisation du modèle de préparation mentale par les médecins. Si tous les membres de l’équipe de soins se disent « prenons une grande inspiration et faisons de notre mieux », il sera beaucoup plus facile d’atteindre des objectifs précis.

tweetable: « Les gens dorment mieux la nuit lorsqu’ils savent qu’ils ont tout donné et que les organisations au sein desquelles ils travaillent sont là pour les soutenir et les préparer à faire leur travail. »

_

Ces documents sont publiés uniquement à titre informatif. Ils ne remplacent en rien un avis médical en bonne et due forme et ne doivent pas être considérés comme des conseils médicaux ou personnels. Les auteurs s’expriment à titre personnel, et leurs opinions ne reflètent pas nécessairement celles de l’Association médicale canadienne et de ses filiales, y compris Joule. Ce sujet vous passionne? Écrivez-nous à infojoule@amc.ca.

Aucun précédente

Prochain
Conseils d’une clinicienne pour réduire l’anxiété et le stress causés par la COVID-19
Conseils d’une clinicienne pour réduire l’anxiété et le stress causés par la COVID-19

Peut-être avez-vous ces jours-ci l’impression de courir un marathon, sans toutefois connaître la distance o...

L’AMC propose aux médecins et au public des ressources fiables et à jour sur la COVID-19

En savoir plus