L’avenir est à nos portes – il ne manque plus qu’un peu d’audace

February 21, 2019 Mme Lindee David

Depuis la création de Joule il y a près de trois ans, nous nous affairons à préparer les médecins pour l’avenir, qui est déjà à nos portes.

La manne d’études sur le sujet présentées dans les médias grand public l’indique : l’avenir, c’est aujourd’hui. Dans son livre Merci d’être en retard, Thomas L. Friedman affirme qu’avec le rythme effréné du changement dans tous les aspects de nos vies, il est devenu tout simplement impossible de tenir la cadence; notre capacité d’adaptation est dépassée.

Chez Joule, nous croyons que le système de santé canadien accuse un retard en matière d’innovation technologique. Dans un secteur où le télécopieur est encore largement utilisé et où l’adoption de nouvelles technologies est freinée par bon nombre d’obstacles et par une résistance non négligeable, notre objectif est d’aider les médecins à faire ce que les pays d’Afrique ont déjà fait avec les télécommunications en général : délaisser les outils traditionnels au profit d’outils à la fine pointe de la technologie.

À l’instar de beaucoup de nos partenaires, nous nous intéressons particulièrement au potentiel des soins virtuels pour diminuer les coûts et améliorer la qualité et l’accessibilité des soins de santé.

Les soins virtuels sont des services pouvant être prodigués par le truchement de moyens technologiques, à tout moment, et où que se trouvent les parties impliquées. Ils donnent aux patients un accès à toute une gamme de services leur permettant de rester en bonne santé, de prendre en charge une affection chronique ou d’obtenir un diagnostic et un traitement pour une maladie ou une blessure, et ce, à l’aide de moyens comme la vidéoconférence, les applications mobiles, la messagerie et les courriels sécurisés, les plateformes sociales, les capteurs et bien plus.

Pour les consommateurs de soins de santé qui évoluent dans le système canadien, les soins virtuels tombent sous le sens, tant d’un point de vue pratique que compte tenu du fait que la technologie touche à tant d’aspects de nos vies. Ne vous seriez-vous pas passé de cette visite chez le médecin pour un examen de routine, cet hiver? Pensez aux gens qui vivent dans des régions rurales éloignées! Et imaginez si on pouvait prendre rendez-vous avec un médecin qui se trouve à des centaines de kilomètres sans devoir quitter sa ville, voire son foyer.

Les avantages des soins virtuels ne se limitent pas qu’aux consommateurs de soins de santé. Ces soins virtuels sont aussi pratiques pour les professionnels de la santé, qui se sentent parfois dépassés par leurs horaires très chargés. Pensez-y : il y aurait beaucoup moins de retards dans les rendez-vous. Finies, les infections contractées dans les cabinets médicaux! Et ce n’est pas tout : imaginez l’amélioration de l’observance thérapeutique et la réduction du taux de réadmission hospitalière que cela pourrait entraîner. N’est-il pas frustrant que nous soyons privés de ces avantages?

Joule fait tout ce qu’elle peut pour préparer le terrain à l’arrivée des soins virtuels au Canada, tant pour les médecins qui comptent sur son équipe que pour les patients qui, à notre avis, méritent un accès équitable à des soins de grande qualité. Cette année, suivez-nous à l’adresse jouleamc.ca et sur votre plateforme de médias sociaux de prédilection pour en savoir plus sur les avancées audacieuses et les occasions qui s’offrent en ce moment aux médecins et au système de santé.

À propos de l’auteur

Mme Lindee David

Occupant fièrement le poste de chef de la direction de Joule, Lindee est une cadre supérieure stratégique et innovatrice qui a construit sa carrière autour de l’apport de changements au sein du système de santé. Elle souhaite créer un mouvement axé sur l’innovation dirigée par les médecins afin d’apporter des améliorations dans le secteur des soins de santé, tant pour les médecins que pour leurs patients.

LinkedIn Plus de contenu par Mme Lindee David
Précédent
Sur la voie de la représentation équilibrée des sexes
Sur la voie de la représentation équilibrée des sexes

Aujourd’hui, en cette Journée internationale de la femme, j’interpelle mes collègues, hommes et femmes, qui...

Prochain
Quand on fait ce qu’il faut, ça peut donner de bons résultats
Quand on fait ce qu’il faut, ça peut donner de bons résultats

L’un des mots que j’ai toujours en tête, ces jours-ci, est « pertinence », un terme qui a grandement teinté...