« Nous sommes vraiment anxieux » : Quand les réseaux virtuels de soutien par les pairs servent de refuge aux médecins face à la COVID-19

May 4, 2020

« Comment puis-je aider? »

Avec la mise sur pause de son horaire de voyage chargé et la transition vers les soins virtuels, la Dre Mamta Gautam a vu son temps libre augmenter au début de la crise de la COVID-19.

C’est alors qu’elle a reçu un appel d’une collègue de la Nouvelle-Écosse.

« Elle m’a dit : “Malgré notre détermination à lutter contre la COVID-19, nous sommes nombreux à en avoir une peur bleue. Peux-tu nous aider?”, raconte la Dre Gautam.

« J’ai alors pensé que mes compétences pourraient être utiles, pas nécessairement pour traiter le coronavirus en première ligne, mais pour venir en aide aux gens qui sont sur le terrain. »

Offrir aux médecins un espace sûr

Psychiatre riche de 30 ans d’expérience en santé et bien-être des médecins, la Dre Gautam a envoyé un gazouillis le soir même. Elle mettait en place un réseau virtuel de soutien par les pairs : une vidéoconférence quotidienne d’une heure pour les médecins canadiens souhaitant parler de leurs émotions et de leurs préoccupations durant la pandémie.

Afin d’établir un climat de confiance, la Dre Gautam a demandé aux médecins de confirmer leur identité et leur province d’exercice par courriel avant de leur envoyer un lien pour se joindre au réseau virtuel. Depuis le premier gazouillis, plus de 750 médecins ont reçu ce lien. Dans les premières semaines, entre 30 et 50 médecins ont participé chaque jour.

tweetable: « Nous offrons un espace sûr où les gens peuvent se réunir pour exprimer leurs pensées et leurs émotions et discuter de leurs préoccupations sans être jugés, en sachant que d’autres les entendront ou même partageront leurs sentiments et les comprendront. » – Dre Mamta Gautam, psychiatre à Ottawa

Normalisation du sentiment de peur et d’incertitude 

La Dre Gautam dit avoir vu des participants aborder les mêmes préoccupations, comme la pénurie d’EPI ou la peur de contracter le coronavirus et de le transmettre à ses patients, à sa famille ou à ses parents âgés.

Certains médecins nous ont dit s’inquiéter d’une potentielle réaffectation ou encore des décisions d’ordre éthique qu’ils pourraient être appelés à prendre quant au choix des patients à traiter ou à mettre sous respirateur.

Selon la Dre Gautam, c’est cet échange qui rend le réseau de soutien par les pairs si précieux : il permet à ses membres de normaliser leur expérience et, grâce à des conversations ouvertes, de sentir qu’ils ne sont pas seuls.

« La valeur de ce réseau, c’est de pouvoir confier ses émotions, confirmer qu’elles sont logiques et normales et trouver des moyens de les gérer », affirme la Dre Gautam.

En tant qu’experte de confiance en santé des médecins, elle est en mesure de leur offrir des conseils pratiques pour composer avec la situation et faire preuve de résilience : stratégies pour prendre soin de soi, conseils pour garder contact avec ses proches et sa famille, et méthodes de pleine conscience et de gratitude.

Programmes de soutien par les pairs pour professionnels de la santé

Partout au Canada

En Ontario seulement

Aider à établir des réseaux de soutien par les pairs

La Dre Gautam reconnaît que l’utilisation du virtuel pour relier des douzaines de médecins au pays a nécessité un apprentissage rapide, mais elle est reconnaissante de l’attitude coopérative de chacun. Elle se dit prête à offrir ce service tant et aussi longtemps que les gens en auront besoin.

« Mes collègues avaient peur de ne recevoir aucun soutien, explique la Dre Gautam. Heureusement, ce n’est pas le cas. Ils se joignent au réseau et se montrent très ouverts et réceptifs à l’entraide. »

Son réseau de soutien par les pairs a déjà retenu l’attention d’autres organisations médicales canadiennes, qui lui ont demandé des conseils sur la création de systèmes semblables dans leur propre région.

_

Ces documents sont publiés uniquement à titre informatif. Ils ne remplacent en rien un avis médical en bonne et due forme et ne doivent pas être considérés comme des conseils médicaux ou personnels. Les auteurs s’expriment à titre personnel, et leurs opinions ne reflètent pas nécessairement celles de l’Association médicale canadienne et de ses filiales, y compris Joule. Ce sujet vous passionne? Écrivez-nous à infojoule@amc.ca.

Précédent
COVID-19 : reconnaître et surmonter la détresse morale
COVID-19 : reconnaître et surmonter la détresse morale

En temps de pandémie, les médecins sont susceptibles d’être plongés dans des situations complexes. La Dre C...

Prochain
Conseils aux parents médecins : comment rassurer les enfants et les aider à comprendre les risques
Conseils aux parents médecins : comment rassurer les enfants et les aider à comprendre les risques

Le Dr Jared Bullard donne des conseils sur la façon de parler aux enfants de la COVID-19 afin de réduire le...

Nouvelle ressource : document sur la COVID-19 et la détresse morale

Lire