« Parlez à vos peurs » : Stratégies de gestion du stress en temps de pandémie de COVID-19

April 15, 2020

Dans cette entrevue de la série de webinaires de Joule sur la COVID-19, la Dre Jillian Horton discute avec Jason Brooks, psychologue de la performance, accompagnateur personnel et consultant auprès des médecins.

Étant donné que la pandémie pourrait se poursuivre pendant des mois, Jason affirme que les médecins doivent mettre en œuvre des stratégies personnelles pour composer avec la fatigue, le stress et l’incertitude. Il nous explique notamment comment utiliser la peur à notre avantage.

tweetable: « Je ne voudrais pas être privé de la peur en cette situation de COVID-19. Il s’agit d’une émotion qui peut alimenter votre vivacité d’esprit, favoriser votre sécurité et vous empêcher de faire des erreurs. »

PRINCIPAUX POINTS À RETENIR

Vous travaillez beaucoup avec les médecins sur la façon de composer avec l’anxiété de performance. Comment cette réalité se traduit-elle en ces temps de crise?

Chaque jour, les médecins font face à l’éventualité de complications pour les patients, complications qui peuvent parfois mener à un décès. La différence avec la COVID-19, c’est que la vie des médecins peut également être mise en péril, ce qui ajoute à la peur, au stress et à l’anxiété déjà présents. Voici quelques conseils pour surmonter ces émotions :

  • Parlez à vos peurs : Même si ça peut sembler insensé, cette peur fait partie de votre personnalité – de votre système de défense interne. Visualisez votre peur comme s’il s’agissait d’un proche ou un ami imaginaire et discutez avec elle. Il y a deux conditions pour qu’une peur se dissipe : vous devez la reconnaître (et comprendre qu’elle est là pour vous protéger) et comprendre qu’elle n’est pas infondée. Ainsi, vous serez plus serein face à la menace.
  • Ajoutez un peu de certitude à un ensemble de circonstances incertaines : Les politiques et procédures peuvent changer en raison de la pandémie, mais le mandat de fournir d’excellents soins médicaux demeure le même. Concentrez-vous sur votre expertise médicale et sur l’énergie et le soutien de votre équipe. Vous augmenterez ainsi votre niveau de confiance et de sécurité au travail.
  • Établissez un plan : Si vous craignez d’exposer votre famille à la COVID-19, élaborez un plan. Qui quittera la maison si vous êtes infecté? Où irez-vous? En trouvant des réponses à ces questions, vous atténuez votre angoisse anticipative. Et si la situation se présente bel et bien, vous saurez comment y réagir.

tweetable: « Ne laissez pas la peur de l’incertitude vous dominer. Transformez plutôt l’incertitude en solutions. »

Vous utilisez la visualisation mentale pour aider les médecins à affronter la peur. Comment cette méthode pourrait-elle être transposée dans le contexte de la pandémie?

  • L’objectif de la visualisation mentale, c’est d’entraîner l’esprit à répondre d’une manière précise.
  • Le fait de s’exercer mentalement à mettre et à retirer l’équipement de protection individuelle à maintes reprises est une option utile.
  • Jouez-vous la scène mentalement et projetez-vous dans une situation chaotique. Imaginez ce à quoi vous seriez exposés, les distractions possibles, parce que ces distractions pourraient vous faire faire une erreur pendant que vous mettez ou retirez l’équipement.
  • Visualisez-vous ensuite en train de ralentir pour mettre l’équipement et l’attacher correctement. Imaginez-vous le retirer de la même manière à la fin de votre quart de travail.

tweetable: « Grâce à ce processus de visualisation mentale, on renforce ce parcours neurologique : l’esprit est programmé à faire ce qu’il doit faire pour assurer votre sécurité et votre efficacité. »

Vous voyez les transitions comme des moments de la journée où les gens peuvent s’arrêter et créer volontairement des changements. Comment pouvons-nous utiliser ces transitions pour nous aider à gérer le stress lié à la COVID-19?

Il y a trois types de transitions quotidiennes :

  • Les transitions durant la journée de travail : Ces transitions peuvent survenir des centaines de fois durant votre quart de travail. Il s’agit d’occasions d’autoréflexion et de pleine conscience où vous pouvez vous poser les questions suivantes : Qu’est-ce que je ressens? Suis-je distrait ou anxieux? Ai-je besoin d’une pause mentale? En prenant cette pause, vous pouvez réduire votre niveau de stress et ainsi optimiser vos capacités en prévision de la tâche à accomplir.
  • La transition du lieu de travail au domicile : Le trajet du retour à la maison est une excellente occasion de réfléchir à la journée. Dites aux membres de votre famille comment ils peuvent vous aider dans cette transition, sur les plans mental et émotionnel. Préférez-vous parler de votre journée pour évacuer le stress ou avoir une quinzaine de minutes de solitude? La clarification de ces questions favorisera votre récupération à long terme.
  • La transition du domicile au lieu de travail : Attaquez-vous en amont à vos pensées angoissantes. Posez-vous les questions suivantes : Qu’est-ce que je veux ressentir aujourd’hui? Quelle contribution utile je peux amener à mon équipe? De quoi j’ai peur? Est-ce que je peux faire quelque chose par rapport à ces sentiments en ce moment?

tweetable: « Quand on a un plan, on peut optimiser son niveau de concentration et d’énergie pour la journée. C’est un peu comme un échauffement mental. »

Pouvez-vous nous parler de la contagion comportementale et de la façon dont elle peut nous aider ou nous nuire?

  • La contagion comportementale est la tendance à reproduire le comportement des autres.
  • Dans le contexte de la pandémie, les médecins doivent faire un effort conscient pour adopter une attitude positive et faire preuve d’empathie, de compréhension et de politesse au travail.
  • Ce type de comportement est inspirant et aidera les gens à conserver leur énergie plus longtemps.
  • Le contraire est également vrai. Si vous insufflez un sentiment de négativité, de peur et de panique dans votre milieu de travail, ce sont ces comportements qui seront reproduits.

tweetable: « S’il y a bien un moment de l’histoire de la profession médicale où la collégialité, l’encouragement, la politesse et la communication ont été absolument essentiels, c’est maintenant. »

_

Ces documents sont publiés uniquement à titre informatif. Ils ne remplacent en rien un avis médical en bonne et due forme et ne doivent pas être considérés comme des conseils médicaux ou personnels. Les auteurs s’expriment à titre personnel, et leurs opinions ne reflètent pas nécessairement celles de l’Association médicale canadienne et de ses filiales, y compris Joule. Ce sujet vous passionne? Écrivez-nous à infojoule@amc.ca.

Précédent
À bout de souffle : comment énergiser votre corps et votre esprit durant les périodes difficiles
À bout de souffle : comment énergiser votre corps et votre esprit durant les périodes difficiles

Pendant les périodes de grand stress et de surcharge de travail, c'est important de prendre soin de soi. Ma...

Prochain
Le soutien des leaders à la résilience des équipes en temps de pandémie
Le soutien des leaders à la résilience des équipes en temps de pandémie

En tant que leaders ou gestionnaires, vous êtes dans une position idéale pour mettre en place une culture d...

Nouvelle ressource : document sur la COVID-19 et la détresse morale

Lire